top of page
  • Photo du rédacteurFO 56

❗Réforme des retraites : le gouvernement tente de passer en force.




Ce matin, le gouvernement a fait le choix d’activer l’article 44-3 de la

Constitution pour accélérer l’examen du texte au Sénat et aller directement

au vote sur l’ensemble du projet de loi retraites sans attendre la fin des débats

initialement prévue dimanche soir (vote bloqué).


Force ouvrière condamne un passage en force brutal,

à l’image du projet de réforme des retraites.


Après la procédure accélérée choisie pour mener la réforme des retraites dans

le cadre d’un PJL rectificatif de la sécurité sociale (article 47-1) et la menace

toujours présente d’un 49-3, le gouvernement utilise tous les artifices

constitutionnels pour empêcher le débat démocratique sur un projet de

réforme rejeté massivement par la population et la totalité des Organisations

Syndicales.


Plus que jamais, FO rejette avec la plus grande force ce projet de réforme et

appelle à nouveau à poursuivre et amplifier le mouvement dès demain samedi

11 mars puis à compter du 15 mars, journée de manifestations et de grèves.

Après un tel passage en force, le gouvernement sera seul responsable d’une

situation qui pourrait devenir explosive.


FO appelle toute la population à continuer la mobilisation et les actions,

encore plus massivement pour dire non à cette réforme injuste et brutale.


Paris, le 10 mars 2023



CP - FO - Réforme des retraites le gouvernement tente de passer en force
.pdf
Download PDF • 186KB

Les Syndicats veulent parler avec le Président

COURIER Intersyndical au Président de la république,

le 8 MARS 2023


Monsieur le Président de la République

Palais de l’Elysée

55, rue du Faubourg Saint-Honoré

75008 Paris

Paris,


le 8 mars 2023


Monsieur le Président,


Le projet de réforme des retraites que vous avez souhaité engager est actuellement débattu au Parlement. De nombreux échanges ont eu lieu avec les partenaires sociaux pendant la phase d’élaboration du projet de loi. Vous le savez, ce projet qui recule l’âge de départ à la retraite à 64 ans et accélère l’allongement de la durée de cotisation requise pour obtenir une retraite à taux plein, est refusé par l’ensemble des organisations syndicales qui en demande le retrait. Toutes les études d’opinion montrent que la population, et tout particulièrement les actifs, sont très largement opposés à ce projet de réforme. Cette opposition est l’expression d’une prise de conscience de la grande fragilité du projet par ses motivations et de son injustice. De puissantes manifestations ont été organisées les 19 et 31 janvier, les 7, 11 et 16 février, réunissant à chaque fois des millions de personnes pour exprimer le rejet de ces mesures. Le mouvement du 7 mars est venu confirmer la détermination du monde du travail, que nous représentons, à obtenir le retrait du projet. Une pétition en ligne intersyndicale a également recueilli plus d’un million de signatures. Ces mobilisations massives, partout en France et dans tous les secteurs professionnels du privé et du public ont reçu le soutien constant de la population française. Et pourtant vous et votre gouvernement restez silencieux devant l’expression de ce puissant mouvement social. Pour nos organisations, cette absence de réponse constitue un grave problème démocratique, il conduit immanquablement à une situation qui pourrait devenir explosive. Dans l’urgence de ce moment, et la gravité de ses conséquences, les organisations syndicales constituant l’intersyndicale expriment, ensemble, la demande de vous rencontrer. Dans l’attente d’une réponse favorable, nous vous prions d’agréer, monsieur le Président, l’expression de notre plus haute considération et de notre profond attachement aux valeurs de la République.


SIGNATURES :

Laurent BERGER Secrétaire général de la CFDT

Philippe MARTINEZ Secrétaire général de la CGT

Frédéric SOUILLOT Secrétaire général de FO

François HOMMERIL Président de la CFE-CGC

Cyril CHABANIER, Président de la CFTC

Laurent ESCURE, Secrétaire général de l’UNSA

Simon DUTEIL et Murielle GUILBERT, Co-délégués généraux de Solidaires

Benoît TESTE Secrétaire général de la FSU

Imane OUELHADJ, Présidente de l’UNEF

Etienne MATIGNON, Président de la FAGE

Colin CHAMPION, Président de La Voie lycéenne

Louri CHRETIENNE Présidente de la FIDL

Charlotte MOIZON Présidente MNL

Courrier_intersyndical_Président_de_la_République_09_03_2023
.pdf
Download PDF • 258KB

La réponse du président :


Presse Ouest France : "Retraites : Emmanuel Macron répond à l’intersyndicale ne pas « sous-estimer le mécontentement »"

Le président de la République a répondu ce vendredi 10 mars 2023 à la lettre de l’intersyndicale au sujet de la réforme des retraites. Il y assure que « le gouvernement » reste « à l’écoute », sans répondre favorablement à leur demande.


lire la suite : https://www.ouest-france.fr/economie/retraites/retraites-emmanuel-macron-repond-a-lintersyndicale-ne-pas-sous-estimer-le-mecontentement-38cb3302-bf3b-11ed-8b0a-102ab124256a


MOBILISONS NOUS !

MULTIPLIONS LES ACTIONS !

REJOIGNEZ-NOUS MAINTENANT !


FO56

📱02 97 37 66 10

📍3 Boulevard Cosmao Dumanoir 56100 Lorient

⌚ du Lundi au vendredi de 09:00 à 12:00 de 13:30 à 17:30

🔴 www.fo-56.fr

Comments


bottom of page