• FO 56

L’union Départementale FO du Morbihan réaffirme son opposition au pass sanitaire.

Communiqué de presse


Le 08/09/2021 - UDFO56 - Lorient


Le pass sanitaire crée une discrimination entre les citoyens privant les non-vaccinés du droit à la culture, des plaisirs de la table, des achats de première nécessité à un prix minoré dans les grandes surfaces.


Mais tout cela n’est rien face aux conséquences pour les salariés qui refusent la vaccination et pour lesquels le gouvernement a estimé qu’elle est obligatoire, sans toutefois l’inscrire dans la loi !



Ces salariés, souvent des soignants de l’hôpital public (médecins, infirmier(e)s, kinés, laborantins…), des maisons de retraite, EHPAD, des établissements médico-sociaux... mais aussi salariés de particuliers (aides à la personne, infirmier(e)s, aides ménagères,...), de certains services publics (sécurité sociale, pôle emploi,...) ainsi que tous les salariés en contact professionnellement avec ces salariés, mais aussi tous les personnels de l’éducation nationale, sont menacés d’être mis en sans solde, sans rémunération dans l’attente d’une première injection, ou licenciés.

Les soignants libéraux se voient retirer leur autorisation d’exercer leur profession.


FO ne peut cautionner cette décision du gouvernement MACRON car la vaccination reste une décision personnelle, délibérée et ne peut donc être imposée et soumise à sanction.


Pour FO, le pass sanitaire est un outil gouvernemental qui perpétue les politiques d’austérité destructrices du service public, et en premier lieu de l’hôpital public, accablant les salariés en réduisant leurs droits au chômage, en facilitant les licenciements.


Certains patrons profitent de cette décision pour imposer à leurs salariés le pass sanitaire sans que cela soit nécessaire afin de pouvoir licencier.


Des millions de citoyens sont dans la rue pour défendre leurs droits et leur liberté. Ils veulent défendre la démocratie et refusent d’être téléguidés par un gouvernement qui n’a qu’un objectif politique ultra libéral et qui se moque de la santé de la population.


Pour preuve : La fermeture de lits à l’hôpital n’a cessé malgré la pandémie. Le gouvernement sait que l’hôpital ne peut, dans ces conditions, continuer à assurer des soins de qualité, alors il veut éviter les hospitalisations au lieu de donner les moyens nécessaires à l’hôpital.


La journée de mobilisation du 5 octobre 2021 doit être une journée pour défendre nos libertés mais aussi combattre toutes les attaques contre les salarié(e)s, les retraité(e)s, les demandeurs d’emploi, les familles.


Depuis 2 ans, malgré la pandémie, nos salaires sont bloqués, les emplois stagnent, le gouvernement refuse l’augmentation du SMIC, maintient sa réforme de l’assurance chômage, maintient sa réforme des retraites, continue à détruire la sécurité sociale, maintien la casse des services publics et accentue tout cela par les sanctions à la vaccination !


FO défend les salarié(e)s de tous les secteurs publics et privés et refuse cette coalition patronat-gouvernement contre la population active ou non.


Aussi, dans le cadre d’une intersyndicale nationale, l’Union Départementale FO appelle toute la population à se regrouper le 5 octobre 2021 et continuer la lutte:



📣 pour la défense de nos libertés,


📣 pour la défense des services publics


📣 pour l’augmentation générale des salaires et des minimas sociaux, pour des créations d’emplois !


📣 contre la réforme des retraites, de l’assurance chômage, des allocations familiales, la casse de la sécurité sociale !


PIERRICK SIMON

SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

DE L’UNION DÉPARTEMENTALE



📞 02 97 37 66 10


📧 ud-cgtfo-56@wanadoo.fr


🏢 3 Boulevard Cosmao Dumanoir - 56100 Lorient


⏰du Lundi au vendredi

de 09:00 à 12:00

de 13:30 à 17:30


📍www.fo-56.fr

FO56-communique-pierrick-simon-8-9-2021
.pdf
Download PDF • 736KB