top of page
  • Photo du rédacteurFO 56

🔴COMMUNIQUE FO FEDECHIMIE : ARRÊT IMMEDIAT DES RÉQUISTIONS !


Traitant avec mépris la formidable mobilisation engagée depuis le 19 janvier par l’ensemble des Organisations syndicales, le président de la République a confirmé hier son attitude jusqu’au-boutiste sur la réforme des retraites.





Minoritaire dans le pays, minoritaire à l’Assemblée nationale, le gouvernement Macron-Borne est responsable des incidents qu’il suscite en multipliant les actes de brutalité pour imposer sa politique.

Ce tournant répressif émaillé d’interpellations massives suite aux manifestations spontanées qui se sont multipliées dans tout le pays pour exprimer la colère des travailleurs se dirige désormais à l’encontre des grévistes au travers de nouveaux arrêtés de réquisitions.


Contraint de gouverner à grands coups de 49-3 pour imposer une contre-réforme des retraites dont personne ne veut, c’est une nouvelle fois le droit de grève qui est attaqué pour tenter de faire taire l’exigence de retrait de la réforme exprimée par des millions de travailleurs.


Dans de nombreux secteurs, la grève reconductible a été votée. C’est le cas notamment dans le raffinage pétrole et le ramassage des ordures ménagères où les entreprises du privé, réquisitionnées pour tenter de briser la grève font valoir à leur tour leur droit à cesser le travail.


Ils ont raison !


La Fédéchimie FO tient à rappeler que le droit de grève est un droit constitutionnel que nous n’hésiterons pas à défendre devant les tribunaux si besoin.


Pour la Fédéchimie FO, les réquisitions ordonnées par le préfet portent une atteinte grave et illégale au droit de grève en parfaite méconnaissance de la Constitution de 1946 et doivent être immédiatement levées.


De façon immédiate et spontanée, les raffineurs de la plate-forme de Normandie ont été rejoint par les dockers du port et des cheminots pour organiser le blocage et empêcher l’exécution des arrêtés de réquisitions.


Pour la Fédéchimie FO, c’est par l’élargissement de la grève que nous ferons reculer ce gouvernement aux abois.

La Fédéchimie FO appelle l’ensemble de ses Syndicats et structures à convoquer des assemblées générales partout où cela est possible pour poser la question de la grève, la grève pour gagner.


C’est maintenant qu’il faut mettre le paquet !

Paris le 23 mars 2023


Rejoignez-nous dès maintenant

FO56

📱02 97 37 66 10

📍3 Boulevard Cosmao Dumanoir 56100 Lorient

⌚ du Lundi au vendredi de 09:00 à 12:00 de 13:30 à 17:30

🔴 www.fo-56.fr


Kommentare


bottom of page