🎄📦✊FOCOM56, LES FORCATS DES COLIS A VANNES VOUS SALUENT BIEN (tant qu’ils le peuvent encore….)

CECI N’EST PAS UNE BLAGUE, C’EST VERIFIABLE CHAQUE JOUR A VANNES MULTIFLUX


ou le multi flou écrabouille chaque jour les multi-floués. Accrochez vos ceintures, âmes sensibles s’abstenir. Vous êtes distributeurs de colis à Vannes, vous travaillez :

- soit en équipe mixte (100% colis)

- soit en matinale 2 (cédex + colis)

- soit en livraison du soir (on y reviendra, ce n’est pas triste….)


QUI SONT ILS ?


OUH LA : première complication : ce sont des hommes et des femmes (jusque là tout va bien) parfois « facteurs » parfois « agents courriers »

JAMAIS COLIPOSTIERS FACTEURS ? Oui mais sans organisation et droits des facteurs. C’est-à-dire, ils ont un secteur (et non une tournée) n’ont pas le droit de parler de sécabilité : on dit partageabilité.

Résultat, ils sont en sécabilité TOUTE L’ANNEE. Les colipostiers (de la branche courrier) sont 2.1 pour çà. Nos forçats sont 1.2 grade de base. Certes, les préavis de grève déposés par FOCOM56 avaient permis le passage en FSE de certains (1 an après toujours rien sur la fiche de paie….) et la reconnaissance d’une factrice polyvalente (7 euros/j).


LE TEMPS DE TRAVAIL ET LA CHARGE


Là çà tient du délire. Sur le terrain, quotidiennement il faut passer un nombre de colis (sans retour « raison la Poste ») entre 120 et même 170 (record battu le 15 décembre) sans tenir compte du poids, du nombre de secteurs partagés, de la circulation). Les hauts le pieds ne comptent pas à Vannes ( 10 m ou 5kms…c’est pareil). Le management de proximité est « pressant » sur les 3 équipes. Les agents (ceux qui ne sont pas encore H.S) sont exténués et ne veulent pas faire d’heures sup. Dans la tour d’ivoire, le timonier tient un tout autre discours : pas de cadences, les agents font ce qu’ils peuvent, ils sont heureux, tout va très bien… Peut être que quand on porte un stylo dans son bureau, c’est pas pareil qu’un colis de 30 kilos au 5ème étage.


LES PRIMES


Voilà ce qu’on leur dit : vous n’êtes pas des colipostiers, même si vous travaillez dans la même branche et que vous faites le même travail, donc vous n’aurez pas le challenge, vous aurez la prime d’équipe, celle qui est écrite sur le papier mais qu’on se débrouille pour que vous n’ayez presque rien, avec tous les critères inatteignables qu’on est très fort à inventer… Mais c’est promis, si les planètes sont alignées, s’il fait beau ou je ne sais quoi, quelques miettes (minorées par les critères imposés) seront distillées. Faut bien que le forçat continue d’avancer…

gif

Mais, il faut bien la cerise (pourrie) sur le gâteau : les distributeurs colis du soir apprennent hier soir (15 décembre) par FOCOM56 qu’ils ne sont plus distributeurs du soir. Ce tour de passe–passe a pour conséquence de ne pas octroyer le challenge et le bonus qualité, soit une perte sèche d’au moins 1000 euros. Quelle reconnaissance... Quelle agilité à la magouille!


FACTEURS sur la fiche de paie quand il s’agit de faire les poches.

FORCATS quand il s’agit de travailler en dehors des droits du travail. En effet, des consignes contradictoires, c’est assimilable à du harcèlement moral. Dans ce cas précis, c’est surtout une machine infernale à créer des absents, sans parler des aspects santé et sécurité au travail. Pour rappel, 170 colis à Vannes c’est 150% d’une journée de PEAK il y a quelques années, (avec moins de contraintes à l’époque). RPS, risques d’accident routier et du travail, rien n’y fait.


Y AURAIT IL DES LUBIES D’EQUIPE AUTONOME SANS LE SAVOIR ?


gif

c’est vrai quoi, les forçats sont :

- FACTEURS ? on sait pas trop,

- COLIPOSTIERS ? parfois…

- EQUIPES AUTONOMES ? non… mais oui…


FORCATS, c’est sûr !

POUR PAS UN ROND? Sûr aussi…


LES SUGGESTIONS DE FOCOM56 AUX DONNEURS D’ORDRE :


- Une rencontre entre la tour d’ivoire et le terrain, pour accorder le discours et la stratégie.

- Le respect des personnes : le mardi distributeur en livraison du soir, le mercredi réveil en équipe mixte, sans courrier, sans échange… çà fait mal…

- De l’empathie : avec les fautqu’on et les yaca , on ne va pas bien loin…

- Chiche ? Dans la voiture, une vacation entière…dans le rôle du distributeur soutenu par le facteur : une sorte de » vis ma vie »



LES SUGGESTIONS DE FOCOM56 AUX …PERSONNES QUI DISTRIBUENT DES COLIS :


gif

- Soyez solidaires dans le respect de vos droits, vous êtes dans la même galère !

- Attention à votre santé : à la votre, à celle de vos collègues et l’impact sur la vie de famille

- Pas de tacherons à la Poste : respect du code du travail !

Ecoutez votre Directeur : pas de cadence, il veille et organise le travail. Le reste n’est que bavardage (les restes aussi…)

- Faites des demandes d’évaluations de la charge (Focom56 vous accompagne dans la démarche)


C’est bientôt NOEL, quelques idées de cadeaux pour les managers de Vannes multiflux


1- Une boussole : manifestement, ils se sont perdus et ont besoins de retrouver le chemin du droit du travail.

2- Un code du travail : une lecture assidue leur permettra rapidement de comprendre que tout et son inverse est incompatible avec les obligations de l’employeur à commencer par assurer la santé mentale et physique de ses salariés.


📧 focom.56@wanadoo.fr

📍 Avenue de Penhoet - BP 40060 - 56860 Séné

📞 Sylvie LE JOLY - 06 44 09 02 32

Patrick UHEL - 07 64 07 25 31

Philippe PEDRON - 07 62 96 51 77

📌 https://www.force-ouvriere-56.fr/focom56

📌 https://www.facebook.com/Focom56-210836146338515



focom56-colis-decembre2021
.pdf
Download PDF • 315KB