• FO 56

PRESSE : Lorient. Au lycée Colbert, sept à huit postes d’enseignants menacés

Ouest-France, Loïc TISSOT.Publié le 18/01/2022 à 16h13


Mardi 18 janvier 2022, des enseignants du lycée Colbert à Lorient (Morbihan) ont manifesté leur mécontentement face au projet de dotation de l’établissement public.

Sept à huit postes pourraient être menacés. Un préavis de grève est déposé pour lundi prochain.


Ce mardi 18 janvier 2022, une trentaine d’enseignants du lycée Colbert ont montré leur

mécontentement face au projet de dotation de l’établissement, où huit postes menacent d’être supprimés.


On en entend peu parler. Preuve que le climat social semble serein au lycée Colbert,

à Lorient, qui compte 1 350 élèves. « Nous avons les meilleurs résultats au bac

général et au bac technologique du bassin », soumet Philippe Léaustic, du Snes-

FSU.


Avec une trentaine de collègues enseignants, il a tenu à exprimer, ce mardi 18

janvier 2022, sa colère face au projet de dotation de l’établissement public.

 « Nous en sommes à la phase de dialogue de gestion avec l’inspection académique. Mais ce sont sept à huit postes d’enseignants que l’on menace de supprimer. »

Un préavis de grève déposé


Une dotation insuffisante pour l’équipe enseignante (environ 150 profs intervenant à

Colbert), des heures en moins, et des choix à faire entre tels ou tels apprentissages :

voilà les craintes exposées. « Tout se fait en enveloppe fermée », glisse Philippe

Leaustic.


Une situation rendue possible avec la « réforme des lycées et avec la suppression

de postes statutaires », continue Delphine Hercend, de Force Ouvrière. Avec un

souhait commun de recourir à davantage d’heures par poste plutôt qu’à des heures

supplémentaires.


« Nous demandons une audience auprès de la direction académique des services de l’Éducation nationale. » 

Face à une dotation qui doit être validée lundi prochain, un préavis de grève est déposé pour la même date du 24 janvier. 


« On veut continuer à travailler dans la sérénité. »