PRESSE : FGTAFO | les salariés du groupe Jean Floc'h exige une augmentation en urgence.

Dernière mise à jour : 18 nov.

Ouest-FranceYann CLOCHARD.

Publié le 16/11/2022 à 19h42

Baud. Pour les salariés de Jean Floc’h, « ce n’est pas à nous de faire un effort »

​Une douzaine de salariés du site de l’entreprise Jean Floc’h, à Baud (Morbihan), se sont mobilisés ce mercredi 16 novembre 2022. En grève pour montrer leur mécontentement face à une trop faible hausse des salaires, ils interpellaient les automobilistes, de 11 h 30 à 14 h, route de Pontivy.


Des salariés de l’entreprise Jean Floc’h ont distribué des tracts aux automobilistes, à Baud (Morbihan), mercredi 16 novembre 2022.


Une file de voitures prenait parfois forme à l’approche du rond-point du Carrefour Market, route de Pontivy, à Baud (Morbihan), mercredi 16 novembre 2022.









De 11 h 30 à 14 h, des salariés de l’entreprise Jean Floc’h interpellaient les automobilistes. En grève, ils distribuaient des tracts afin d’expliquer leur situation au sein du groupe qui réalise plus de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires et 20 millions d’euros de bénéfices.


« Nous sommes là pour alerter sur une entreprise qui prospère mais ne répond pas présent après trois années très particulières, dénonce Christian Cadio, délégué syndical central de Force ouvrière chez Jean Floc’h. Il y a eu un rattrapage avec une hausse des salaires de 2,5 % en janvier 2022, et 1,5 % pour l’inflation. Mais ce n’est pas suffisant. Et ce, alors qu’aujourd’hui, on n’a jamais autant travaillé. »

Dix démissions au premier semestre 2022


Les syndicats pointent le fait que des entreprises voisines ont joué le jeu en augmentant les salaires de 6 %. « Dans notre branche, la hausse moyenne est de 7,9 % », ajoute Christian Cadio. L’objectif affiché est donc très clair : une augmentation de 100 € nets pour les salariés.


 « Soit environ 8 % du salaire moyen, précise Jérôme Desmares, secrétaire CSE et délégué syndical. Cela permet, en plus, de réduire les inégalités salariales. »


En parallèle, les syndicats déplorent également le nombre trop important d’emplois précaires au sein du groupe avec 902 CDI (contrat à durée indéterminée) sur 1 478 salariés.


 « À Baud, plus de 50 % du personnel est

extérieur à l’entreprise, avance Christian Cadio. 

Ce sont des intérimaires, des sous-traitants, des entreprises de nettoyage


On a l’impression que le fossé se creuse avec la direction. Il y a une condescendance vis-à-vis des salariés. »


Preuve que le climat est tendu : une dizaine de démissions ont été enregistrées au premier semestre 2022. « On n’avait jamais vu ça », rapporte Jérôme Desmares. Ce mouvement est aussi un moyen pour les salariés de montrer leur malaise et d’être visibles, alors que Jean Floc’h est le premier employeur du bassin de Baud-Locminé et le principal sponsor du FC Lorient. « C’est une colère froide. On veut laisser une chance au dialogue. Mais ce n’est pas à nous de faire un effort », estime Christian Cadio.


Une autre mobilisation est prévue ce jeudi 17 novembre 2022, à partir de 11 h 30. Cette fois-ci, elle aura lieu au niveau du rond-point, en face du Carrefour Market de Locminé.


Contactée, la direction du groupe Jean Floc’h n’a pas donné suite à nos sollicitations.

ouest france bernard jean floc'h fo
.docx
Download DOCX • 237KB

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À Baud : le « ras-le-bol » du syndicat FO du groupe Jean-Floc’h

Télégramme - Publié le 16 novembre 2022 à 16h25

Le syndicat Force ouvrière du groupe Jean Floc’h a appelé au rassemblement, mercredi 16 novembre, à Baud, sur le rond-point face au Carrefour Market. (Le Télégramme/Pierre Bernard)


Des salariés, à l’appel de leur syndicat Force ouvrière, du groupe Jean Floc’h, se sont mobilisés ce mercredi midi, à Baud.


À l’appel du syndicat Force ouvrière (FO) du groupe Jean Floc’h, des salariés des différents sites de production se sont rassemblés, ce mercredi 16 novembre, à 11 h 30, à Baud, sur le rond-point face au Carrefour Market. « On monte doucement en pression concernant la question de la revalorisation salariale. Pour l’instant, il n’y a pas de débrayage massif, on essaye de se montrer raisonnable. Notre constat est simple : sur les trois dernières années, quand on a eu besoin des salariés, ils ont répondu présent. Là, ce sont les salariés qui ont besoin de la direction et elle est aux abonnés absents. C’est un ras-le-bol », déplore le syndicat qui organisera un second rassemblement, ce jeudi 17 novembre, à Locminé, à 11 h 30, sur le rond-point en face du Carrefour Market.

télégramme Bernard FO
.docx
Download DOCX • 90KB

D'autres articles du 17 Novembre : La FGTAFO à Locminé



#PRESSE#FGTAFO Groupe Jean FLOC'H a manifesté son #RASLEBOL à #Locminé cette fois-ci ce jeudi 17 Novembre pour obtenir une augmentation des #salaires de meilleures #conditionsdetravail... #FO56 #INFLATION ⬇⬇

https://www.ouest-france.fr/bretagne/locmine-56500/locmine-des-salaries-de-jean-floc-h-manifestent-pour-de-meilleures-conditions-de-travail


Bretagne : Groupe Jean Floc'h. Revalorisation salariale souhaitée | La Gazette du Centre Morbihan (actu.fr)


🔴 FGTAFO - Groupe Bernard Jean Floc'h

fo.jean.floch@gmail.com -

Christian CADIO : 06 49 22 98 90

Jérôme DESMARES : 06 31 10 60 86