• FO 56

Le monde de la culture en détresse, SNLA-FO

Depuis mars 2020, le monde de la culture a beaucoup souffert de la crise sanitaire.

Fermetures, crises économiques, aides insuffisantes, la culture jugée comme non-essentielle se retrouve au pied du mur. Force ouvrière tente de faire entendre les cris d'un monde culturel en détresse et leur apporte un soutien sans faille.


La culture sans voix


Les lieux culturels en France sont encore inaccessibles aujourd'hui.

Depuis le second confinement, le gouvernement n'a pas autorisé la réouverture des salles de cinéma, spectacle ou concert.

Les pertes financières et économiques sont très importantes, à tel point que le monde de la culture se retrouve en grande détresse.


De plus, les multiples aides promises par l'état se révèlent totalement insuffisantes face à des pertes considérables. De même, la prolongation des aides économiques par l'Etat, annoncée le 17 janvier 2021, est perçue comme de la poudre aux yeux.


Pour se faire entendre, beaucoup de manifestations ont vu le jour depuis octobre notamment durant le 15 décembre (une vingtaine de manifestations dans Paris). Néanmoins, les artistes, interprètes, techniciens et nombreux autres métiers de la culture se sentent toujours abandonnés voir muselés.

La culture désespérée souhaite faire entendre sa colère face aux promesses non-tenues du gouvernement.


Devant ces salles vides, les protagonistes du monde de la culture craignent de ne plus jamais retrouver la même affluence qu'auparavant notamment à cause de la concurrence avec les plateformes de streaming.


SNLA-FO : Le soutien de Force Ouvrière pour une culture essentielle


Créé en 1954, le Syndicat National Libre des Artistes (SNLA-FO) est une branche de Force Ouvrière qui soutient les artistes et veille sur leurs droits.

Depuis le début de la crise sanitaire, le syndicat manifeste son mécontentement quant à la mauvaise gestion du secteur culturel par le gouvernement.


Force Ouvrière déplore la crise économique mais également les nombreuses pertes d'emploi. Le syndicat va donc régulièrement réclamer la réouverture des lieux culturels.


Récemment, SNLA-FO a également demandé un renouvellement de l'année blanche pour les intermittents du spectacle ainsi qu'un accompagnement pour les étudiants qui souhaitent accéder à l'emploi.


SNLA-FO ne cesse pas de rappeler que la culture est essentielle et qu'elle est le cœur de notre pays. Il continue de porter la voix d'un secteur en manque de considération durant cette période de crise.


Outre les difficultés liées à la crise sanitaire, le SNLA-FO se bat au quotidien pour améliorer leur condition de travail. Il peut également aider les artistes salariés d'avoir un maximum d'informations sur leurs contrats de travail et leurs rémunérations. Force Ouvrière propose aussi d'assurer le respect de leur temps de travail souvent dépassé.


Site Web du SNLA-FO : https://snla-fo.fr/


Pour continuer à défendre les droits des artistes et des salariés du monde culturel, Force Ouvrière compte sur vous.

Se syndiquer, c'est se protéger.



FO56 à votre écoute !