• FO 56

FO56 : Réponse de Paul Molac, candidat de la 4ème Circonscription aux législatives


Paul MOLAC

Candidat – 4ème circonscription du Morbihan


Ploërmel, le 7 juin 2022


Objet : réponse à vos questions dans le cadre de la campagne des élections législatives


Monsieur SIMON ( Secrétaire Général de l'Union Départemental Force Ouvrière du Morbihan),


Dans le cadre des élections législatives des 12 et 19 juin, vous avez souhaité m'interpeller sur

plusieurs points programmatiques. J'ai déjà eu l'occasion de présenter plusieurs mesures sur mon site internet de campagne https://paulmolac2022.bzh, je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous une synthèse à destination de vos adhérents.


J'ai toujours été favorable à une hausse des salaires, et plus particulièrement les bas salaires.

Cette mesure se justifie d'autant plus aujourd'hui car dans la quatrième circonscription du Morbihan, nous disposons d'une situation de plein emploi et il est nécessaire d'attirer également de la main d'œuvre dans notre secteur.


Par ailleurs, nous subissons actuellement une inflation très importante sur les produits alimentaires et de première nécessité, ainsi que sur l'essence ou les différentes

sources d'énergie. Cela a pour conséquence de diminuer le pouvoir d'achat des ménages et impacte d'autant plus les plus modestes et les salariés.


Les mesures concernant la baisse des carburants et les produits de première nécessité sont

aujourd'hui indispensables afin d'aider les ménages les plus modestes à traverser cette période difficile. Toutefois, je me garderais de proposer des baisses de fiscalités automatique, directe ou indirecte. Celles-ci auraient pour conséquence de favoriser également les ménages les plus aisés, alors que les recettes fiscales sont nécessaires pour pouvoir mettre en place un système de redistribution ainsi que de faire fonctionner nos services publics.


Les services publics sont pour moi indispensables et je déplore leur recul dans nos territoires

ruraux, ainsi que la dématérialisation à outrance. Certains usagers viennent parfois pousser la porte de ma permanence car ils ne parviennent pas eux-mêmes à avoir quelqu'un au bout du fil, ou ne peuvent se rendre dans certains services situés à Pontivy ou Vannes. L'Etat a peu à peu souhaité faire des économies en la matière, et on en voit le résultat aujourd'hui à l'égard des administrés ou des agents. Il est urgent de redonner des moyens aux administrations déconcentrés, et d'améliorer les conditions de travail mais aussi les traitements indiciaires des agents de service public.


En matière de santé, j'ai déjà eu l'occasion durant mes deux mandats de défendre les

hôpitaux de proximité, notamment Redon et Ploërmel. J'ai également dénoncé auprès du

Gouvernement la situation de désert médical que traversent nos territoires ruraux. Je suis favorable à la sectorisation en ce qui concerne l'implantation des futurs médecins, ainsi que l'arrêt réel du numerus clausus, dont on a en réalité seulement légèrement remonté le plafond. Il me semble très important de voter des budgets de la sécurité sociale à l'équilibre. Or depuis 2018, les budgets sont en déficit.


Comme je l'ai déjà indiqué, nous avons la chance dans notre territoire d'être dans une

situation de quasi plein emploi. C'est une opportunité pour nos jeunes de pouvoir s'insérer dans le marché du travail. L'important désormais est de s'assurer qu'ils disposent d'une bonne formation, mais aussi de conditions de travail et de rémunération décentes.


Enfin, en matière de transition écologique, nous sommes encore loin du compte. En tant que

député, j'ai voté tous les textes en ce sens mais il faut bien avouer que le Gouvernement pourrait aller beaucoup plus loin.


Restant à votre disposition pour tout échange, je vous prie de bien vouloir recevoir,

Monsieur, l'assurance de mes sincères salutations.


Paul MOLAC

https://paulmolac2022.bzh