• FO 56

FO56 : Elections législatives, les candidats des NUPES ont répondu à nos questions


Bonjour,

l’Union Départementale Force Ouvrière a souhaité vous interroger sur des sujets qui selon

nous, constituent les priorités de la législature à venir.

Vos réponses seront portées à la connaissance de nos militants et diffusées sur nos

réseaux sociaux.

Nous vous remercions pour cette invitation à échanger.


- Quelle politique salariale pour les 5 ans à venir ?

La politique salariale doit être articulée avec la politique fiscale et avec la transition

écologique. Le mandat qui se termine a vu les riches devenir plus riches et les précaires

devenir plus pauvres. Il faut rouvrir le dialogue social pour que les syndicats puissent

défendre pleinement les plus fragiles (relèvement du SMIC et des salaires proches et des

minima sociaux) et parallèlement mettre en œuvre une réforme de l’imposition (directe et

indirecte) fondée sur le principe de progressivité. En complément, il faut agir sur les postes

de dépenses contraintes pour les réduire (rénovation de l’habitat, meilleure organisation

des déplacements).


- Quelles mesures doivent, à votre sens, être prises pour améliorer le pouvoir d’achat des

morbihannais-es ?


Je ne pense pas qu’il y ait de spécificité morbihannaise à ce sujet. Voir ma réponse

précédente.


- Etes-vous favorable à une réforme des retraites ? Si oui, quelle forme, selon vous, doit-elle prendre ?


Quand les urnes auront parlé, il faudra reprendre le sujet sereinement, en commençant

par voir avec le Conseil d’Orientation des Retraites ce que sont objectivement les

perspectives. Dans l’attente, si réforme il doit y avoir, c’est le retour à la retraite à 60 ans !


- Quelles seront les missions de santé publique afin de garantir l’accès aux soins pour tous les citoyens proches de leur domicile, de préserver nos hôpitaux et notre sécurité

sociale ?


Le chapitre 4 du programme de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale

(https://nupes-2022.fr/le-programme/) comporte de nombreuses mesures qui, je crois,

répondent de manière assez exhaustive à ces questions. Si certaines de ces mesures

nécessitent des explications complémentaires n’hésitez pas à les demander.

Je mets en exergue un point qui me semble important et trop souvent oublié : la Santé

Environnement. 15% des décès en Europe sont liés à l’environnement selon l’OMS, 35%

des français souffrent de maladies chroniques liés à l’environnement dans le même temps

les montants consacrés à la prévention ne représentent que 2% des dépenses de santé.

Il nous faut nous appuyer sur les territoires pour mettre en place des diagnostics de santé

environnementale (ce qui a été fait sur le Pays de Lorient) et surtout mettre en place des

mesures qui permettent de réduire les facteurs de risques environnementaux.


- Quelles actions engagerez-vous pour accompagner les jeunes (éducation, formation...) ?


Nous voulons créer des centres polytechniques professionnels, rétablir l’encadrement de

la création de centres de formation des apprentis (CFA) sous l’autorité des régions, rétablir

le baccalauréat professionnel en quatre ans et protéger les cursus courts dans

l’enseignement supérieur et encourager la poursuite d’études après un bac professionnel

ou technologique (BTS, DUT, licences professionnelles...)


- Selon vous, quelles mesures doivent être prises afin de protéger les salariés du chômage ?


La première c’est de renouer un véritable dialogue social qui permette d’anticiper sur les

éventuelles orientations à prendre, voire les difficultés à parer.

Il faut aussi mettre un coup de frein à la précarisation croissante.

La formation au long de la vie doit être franchement intensifiée.

Et, bien sûr, il faut une politique du plein emploi fondée sur la réindustrialisation, le soutien

aux métiers de la culture et du soin et l’investissement dans la transition agricole et

énergétique.


- Quelles sont décisions envisagez-vous pour favoriser la transition écologique ?


Sur ce sujet c’est le chapitre 2 du programme de la Nouvelle Union Populaire Écologique

et Sociale qui donne les réponses : règle verte, planification écologique, lutte contre les

pollutions, circuits courts. Là encore, n’hésitez pas à nous interroger si des précisions sont

nécessaires.


Voilà comment nous nous positionnons par rapport à ce qui constitue, à vos yeux, les

priorités de la législature à venir.


Pour notre part il nous semble indispensable d’ajouter une priorité à votre liste. C’est la


nécessité impérative de progresser enfin, au cours de la législature, sur l’égalité hommes-

femmes, dans le domaine salarial mais aussi dans beaucoup d’autres domaines.


Bien cordialement,


À Lorient, le 6 juin 2022

Damien Girard et Florence Gourlay

Candidat·e·s NUPÉS 56-05