• FO 56

FO URSSAF BRETAGNE | Déclaration liminaire FO à la réunion de négociation du 22 mars 2022.


Lors de la Réunion Paritaire Nationale du 15 mars 2022, FO a fait une déclaration précisant que cette réunion n’est que le reflet de celle du 17 février 2022 : aucune avancée puisque 80% des salariés ne bénéficieraient d’aucune mesure salariale !


Depuis plusieurs mois les Fédérations avec le personnel exigent une augmentation significative de la valeur du point car c’est la seule mesure qui concerne l’ensemble du personnel et qui permet de maintenir au minimum le pouvoir d’achat de chaque agent.

C’est pourquoi à l’Urssaf Bretagne, les syndicats ont dénoncé le gel des salaires depuis 10 ans. Des appels à la grève ont été lancés. FO en réunion du CSE du 24 février 2022 a demandé quel était le pourcentage des salariés bénéficiant de la prime inflation. Le chiffre est explicite puisque 60% des agents l’ont perçue. De plus, FO a posé la question relative au calcul de la prime d’intéressement.


FO dénonce des résultats d’intéressement de l’Urssaf Bretagne qui se dégradent et demande à la Direction les chiffres au prochain CSE le 24 mars 2022. Notre prime sera-t-elle à la hauteur des investissements des salariés ? Très certainement non !

La Fédération FO vient de prendre connaissance de l’annonce gouvernementale qui consisterait à « dégeler » le point d’indice des fonctionnaires.



Par cette déclaration le gouvernement reconnait la légitimité de notre revendication puisque c’était au nom notamment du blocage du point d’indice des fonctionnaires que le Ministre VERAN et Bercy refusaient toute augmentation de la valeur du point du personnel de Sécurité sociale. Au moment où les prix flambent et où la situation financière devient de plus en plus insupportable pour un nombre d’employés et de cadres de plus en plus important chaque jour il y a urgence à augmenter la valeur du point de manière significative. C’est pourquoi, le COMEX/UCANSS doit saisir sans délai à nouveau le ministère afin que celui-ci débloque une enveloppe budgétaire supplémentaire afin que la négociation puisse se poursuivre.


Après les déclarations et interventions des Fédérations qui ont toutes réaffirmé leur exigence

d’augmentation significative de la valeur du point, le Directeur de l’UCANSS a répondu que : Le Ministère n’avait communiqué aucun élément relatif aux effets du « dégel » du point d’indice des fonctionnaires sur la valeur du point du personnel de Sécurité sociale et qu’il n’en aurait pas plus le mois prochain.


Le protocole présenté au mois de février concernant les bas salaires serait soumis à la signature des Fédérations à la fin du mois de mars. Le Ministère autorisait l’octroi d’une prime complémentaire dans le cadre de l’intéressement de 200 € !


FO, comme toutes les Fédérations, considère que cette annonce ne correspond pas à la revendication des Fédérations et à l’attente du personnel : Une prime n’est pas une mesure pérenne et ne permet pas de compenser la perte du pouvoir d’achat.


De plus se situant dans le cadre de l’intéressement, elle va pénaliser des agents en raison du

mécanisme de l’intéressement qui proratise les primes et exclut les nouveaux embauchés.

Par ailleurs, ce sont les agents qui vont se payer eux-mêmes cette prime car rappelons-le,

l’intéressement est financé par les économies de gestion réalisées sur le dos du personnel au travers les suppressions de postes et les mesures salariales non attribuées (points de compétence et promotion).


Toutes les Fédérations ont indiqué que ces propositions étaient inacceptables. C’est pour cette raison que FO propose à toutes les Fédérations d’organiser une délégation chez le Ministre de la Santé pour obtenir une réelle augmentation de la valeur du point.


Déclaration liminaire FO en nego du 22 mars 2022 (1)
.pdf
Download PDF • 171KB

Contacter FO56 :

gif

📱02 97 37 66 10

📧ud-cgtfo-56@wanadoo.fr

📍3 Boulevard Cosmao Dumanoir

56100 Lorient

⌚ du Lundi au vendredi

de 09:00 à 12:00 de 13:30 à 17:30

🔴 www.fo-56.fr