top of page
  • Photo du rédacteurFO 56

⚡COMMUNIQUE DE PRESSE : Le droit de grève est un droit fondamental : Non aux propositions de loi liberticides


Plusieurs propositions de loi ont été lancées dans la nature par des parlementaires pour attaquer

le droit de grève dans les secteurs des transports.


La plus récente est la proposition de loi du

Sénat qui envisage tout simplement la possibilité d’interdire le droit de grève pour des périodes de 15 jours.


Pour nos Fédérations FORCE OUVRIERE (FO Transports et Logistiques UNCP et FEETS-FO) le droit de grève est un droit fondamental et ces remises en cause seraient inconstitutionnel.


D’autant plus, que l’exercice du droit de grève fait déjà l’objet de nombreuses restrictions selon les modes de transports : préavis, déclarations individuelles, service minimum...

Nous rappelons que l’usage de la grève n’est que le dernier recours des syndicats pour faire

respecter les droits des salariés ou répondre à l’absence de volonté de compromis de la part des employeurs.


C’est pourquoi, plutôt que de remettre en cause ce droit fondamentale, nos fédérations ont

appelé les représentants du Sénat à questionner les causes de l’échec de la négociation collective qui conduisent à la grève lors de l’audition qui a eu lieu le 29 mars dernier.


Nous appelons solennellement les parlementaires comme le gouvernement à ne pas écorner le droit de grève pour les salariés des transports plus qu’il ne l’est déjà lors de la séance publique du 9 avril.


Si ce n’était pas le cas, nous nous tenons prêts à nous mobiliser par tous les moyens.

Paris le 02 avril 2024


Contact :


Patrice Clos, Secrétaire général de FO UNCP Transports et Logistique,

Zaïnil Nizaraly, Secrétaire général de la FEETS-FO,


Communiqué FNTL FO UNCP - FEETS_PPL droit de grève_02 04 2024
.pdf
Download PDF • 145KB

 

FO56

📱02 97 37 66 10

📍3 Boulevard Cosmao Dumanoir 56100 Lorient

⌚ du Lundi au vendredi de 09:00 à 12:00 de 13:30 à 17:30

Comments


bottom of page