top of page
  • Photo du rédacteurFO 56

📢COMMUNIQUE de l'UDFO56 | Réforme de l'Assurance Chômage : Incapable de résoudre le problème du chômage, le gouvernement s’en prend aux chômeurs.



Réforme de l'Assurance Chômage le gouvernement s'en prend aux chômeurs
.pdf
Télécharger PDF • 158KB

COMMUNIQUE de l'UDFO56 | Réforme de l'Assurance Chômage : Incapable de résoudre le problème du chômage, le gouvernement s’en prend aux chômeurs.

Née de la volonté des organisations syndicales et patronales, l’Assurance Chômage a été fondée en 1958 pour permettre aux salariés perdant leur emploi de façon involontaire de percevoir un revenu de remplacement.


Force Ouvrière est à l’origine de la première convention d’assurance chômage.


Ce revenu devait permettre aux personnes involontairement privées d'emploi de limiter le risque de paupérisation en maintenant un pouvoir d'achat le temps de retrouver un emploi.

Géré dans le cadre du paritarisme au travers de conventions, les organisations syndicales et patronales ont toujours su adapter le système depuis cette date en jouant sur différents paramètres pour à la fois en assurer l'équilibre financier et permettre le versement des allocations aux bénéficiaires.


Depuis ces 7 dernières années, l'exécutif tente de reprendre la main sur le système en entravant la liberté de négociation au travers de lettres de cadrage.

Sous couvert d'accélérer le retour au plein emploi il était demandé aux " partenaires sociaux " de réaliser des économies sur l’indemnisation des demandeurs d'emplois.

Il n'est pas inutile de rappeler ici, que sur les 5.4 millions de demandeurs d'emploi inscrits en France (un chiffre à mettre en perspective du nombre d'emplois non pourvus...), 2.3 millions d'entre eux seulement sont indemnisés.


Déjà des durcissements des conditions d'ouverture de droits et des règles de calcul de l'indemnisation ont grandement frappé les demandeurs d'emploi ces dernières années. Le seul effet constaté de ces mesures est la précarisation croissante des demandeurs d'emploi et la dégradation des conditions d’exercice de leur métier des agents de France Travail.


A défaut de lutter contre le chômage on lutte contre les chômeurs !


Sans prendre le temps de mesurer l'effet des réformes passées tellement elles s'enchainent rapidement, le gouvernement annonce unilatéralement une nouvelle réforme.

Pourtant, la prise en compte du principe de contracyclicité, imposé par l'exécutif dans la dernière réforme de l’assurance chômage, aurait voulu que, dans la période de recul du marché du travail que nous traversons depuis fin 2023 le système soit plus "généreux" envers les bénéficiaires.


Or c'est précisément ce moment que le gouvernement choisit pour annoncer un nouveau durcissement des règles.


C'est bien la preuve s'il en fallait une, que cette réforme n'a d'autre motivation que de faire main basse sur les fonds de l'Assurance Chômage.


L'urgence aujourd'hui n'est pas une nouvelle réforme de l'assurance chômage qui précarisera encore davantage les demandeurs d'emploi mais bien une augmentation des salaires pour permettre à chacun de vivre dignement tout en abondant les comptes de nos systèmes de protection sociale.

Adopté à l’unanimité des membres de la CA le 28 mai 2024


 
FO56

FO56

📱02 97 37 66 10

📍3 Boulevard Cosmao Dumanoir 56100 Lorient

⌚ du Lundi au vendredi de 09:00 à 12:00 de 13:30 à 17:30

🔴 www.fo-56.fr


Comments


bottom of page